Partagez | 
 

 Erzabeth Narcisse Tepes, poison de l'âme.

Aller en bas 
AuteurMessage
Erzabeth Tepes
Fonda aux canines aiguisées|| God, I'm Awesome
Fonda aux canines aiguisées|| God, I'm Awesome
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 05/03/2011

Ta Monstrueuse Fiche
Que s'est-il passé dans récemment dans votre vie ?:
Fils de?: Je suis la fille de Vlad Tepes, alias le Comte Dracula.
Age: 20 ans

MessageSujet: Erzabeth Narcisse Tepes, poison de l'âme.   Dim 6 Mar - 17:24


    *Nom: Tepes, cela vous rappelle quelque chose ?
    *Prénom: Erzabeth Narcisse, en l’honneur de ma défunte mère.
    *Surnom: Erza est beaucoup plus courant. Même si Princesse, Jolie Cœur, et Nalla se font souvent entendre. Après tout, si ils aiment bien les surnoms, j'aimerais encore plus leur briser leurs rêves.
    *Age: 20 ans
    *Enfant de: [Personnage non inventé] Mon père est se nomme Vlad Tepes, plus connu sous l’appellation de Comte Dracula. Vampire de sang pur, bien évidemment, aussi connu pour son sadisme poussé et son adoration pour le sang des vierges...Mais n’ayez pas peur, il n'est pas si méchant...
    *Orientation sexuelle: Je me qualifierais d’hétérosexuelle, mais n’ayant jamais eu de relation avec une fille, je ne peux pas vraiment juger ce point… Qui sait, ça pourrait tout aussi m’intéressait…
    *Hobbies: Capitaine de l'équipe des cheerleaders, et je vous préviens que pour faire partie de l'élite, il vous faudra suer, je n'accepte pas les misérables cloportes. D'autres choses ? Faire la fête bien sur, être adorée de tous aussi est quelque chose d’intéressant. Terrifiez les petits monstres aussi est amusant, flirter sans se prendre la tête, et parfois, d'autre chose un peu... public ?
    *Groupe: N’est-ce pas évident ? God, i’m awesome, bien sur ! Comment penser que je pourrais appartenir à ces autres groupes dépourvus d’intérêt.


    *Physique:

    Allez, regardes moi ! Dis moi ce que tu vois.

    Pourquoi s’embêter avec des mots, fatiguer notre langue inutilement, alors qu’on peut juste user de ses yeux, les poser sur ce corps sans défauts, qui restera d’une si grande perfection malgré les années qui lui feront face. Oui, pourquoi s’embêter de tout cela, les mots ne pourront jamais décrire à la perfection cette beauté .

    Ses longs cheveux roses, coiffés toujours d’une manière si sauvage, qui lui donne cette air coquin et joueur à son visage de poupée de porcelaine. Un teint pâle, mais ne lui donnant pas cet air de malade de naissance que bien des vampires possèdent. On admire souvent son regard d’un bleu électrisant, rappelant bien souvent le ciel de la belle Florence, ou les eaux les plus clair de la méditerrané. Se plonger dans son regard, c’est se noyer sans aucun moyen pour s’en sortir. Elle renforce son regard par un trait de crayon noir léger, mais le contour de ses yeux est maquillé d’un bleu pâle, touche superficielle chez elle. Ses joues légèrement rosées quand elle s’est nourrie, se marie à la perfection à la couleur de ses lèvres pulpeuses, d’un rouge naturellement sanglant. Bien des personnes sont complexés par quelque chose chez eux, mais pas elle, pas la belle Erzabeth. Elle aime tout chez elle: de son nez fin et fragile à la longueur démesurés de ses jambes.

    Cela ne sert à rien de lui dire qu’elle est grande, le simple fait qu’elle vous regarde avec une tête de plus lui fait comprendre. A la première vu de son corps, on pourrait la croire si fragile qu’elle pourrait s’envoler, mais c’est bien le contraire, doté de sa force vampirique, elle est bien plus résistante qu’on peut le croire. Elle jouit d’un corps sans défaut, à croire qu’elle vient d’une autre planète. Le long de sa colonne vertébrale, on peut y voir un tatouage. De l’italien, dans une écriture ancienne: « Speranza è Peccato », l’Espoir est péché. Histoire de faire comprendre à toutes les personnes qui le voit dans l’intimité qu’il n’y a aucune possibilité de l’enfermer dans la cage de la fidélité. Au moins, les choses sont clairs avec elle. Mais la chose la plus sexy chez elle, ce n’est pas son corps, même si celui est très alléchant. Mais c’est son petit accent du nord qu’elle a toujours garder, cette manière de parler un anglais sans faute, avec une touche des pays du nord, dont son cher paternel est originaire.

    *Caractère:

    Cela serait un blasphème de la comparer à un ange. Même si chez elle, il n’y a ni petites cornes, ni de petites queues sur son postérieur. Mais elle est bien une véritable démone, moqueuse et arrogante. Beaucoup trop de gens croient que c’est sa race qui lui donne cet air hautain sur son visage, mais ils se trompent. C’est tout simplement elle-même, ce qu’elle est, qui lui confère ce droit. De toute manière, pour elle, humains et créatures, il n’y a aucune différence. Tous des proies potentielles pour assouvir ses plus profonds désirs. Elle n’a aucune envie de prendre partie pour certaines personnes, tous sont identiques, pas de quoi faire une esclandre.

    Quand quelque chose lui déplait, tout le monde le sait. On l’entend jurer partout où elle passe, bousculant ceux qui trainent encore là .. Elle déteste les débordements d’affection répété, et ne reste jamais bien longue poser, voir quasiment jamais. C’est une libertine, et elle en est fière. Ce qu’elle adore ? Voir les garçons pleuraient quand elle les laissent tomber, après avoir fini de jouer avec leurs carcasses, évidemment. Erzabeth a toujours le mot pour blesser quelqu'un, se basant sur ses points faibles et autre. C'est une véritable peste, mais elle le vit bien, rassurez-vous.

    On ne peut pas dire qu’elle fait partie de la majorité d’élève qui cri comme des gorets pour un rien, qui avance des choses sans aucune réflexion derrière. Non tout chez elle est bien réfléchie. Chaque geste, chaque parole, comme une partie d’échec. Elle est la reine sur l’échiquier et le reste du monde se trouve être ses pions, n’importe quelle sacrifice peut être commis tant qu’elle puisse rester debout. Trouvez-vous cela manipulateur ? Oh oui, et elle se dit ouvertement tel quelle. Rien ne lui fait froid aux yeux, c’est une manipulatrice hors pairs qui s’est joué de ses atouts quand il le faut. Aussi douce que violente, la demoiselle joue entre deux feux. On dit souvent d’elle qu’elle est un poison pour l’âme amoureuse, et elle en est fière. La demoiselle est une femme de pouvoir, qui aime tout dirigé et qui déteste que quelque chose ne va pas dans son sens. Oui, elle est exigeante, mais c’est-ce qui fait son charme après tout….

    *Histoire:

    « Comte ? »


    Seul, dans son manoir sinistre, seulement accompagné d’un humble et serviable serviteur. C’est un peu comme ça que l’on peut résumer la vie de Vlad Tepes, plus connu sous le nom de Dracula. Il n’était pas du genre à aimer la foule, préférant se délecter du sang des vivants. Vivant, il était beaucoup de chose: Beau, charismatique, intelligent, puissant, séducteur, cruel, sadique, narcissique… Mais vivant, ce terme ne pouvait décidemment par lui convenir. Un immortel, un véritable monstre. Père de tous les vampires, maître incontesté de ces suceurs de sang. Pourtant, le terme de père ne convenait pas vraiment ici non plus. Il ne l’avait engendré que par le sang, mais jamais de la manière que les humains nomment de normal. Il était né ainsi, sous le joug de cette malédiction, condamné à jamais à rester seul, dans son effroyable demeure. Une seule personne avait accepté de l’assister, l’éternel serviteur de la famille Dracula (comme l’aime l’appeler Erza et son père): un lycanthrope, fils du Hati de la meute qui résidait non loin des terres du maître Tepes. Et pour une obscure raison, il resta à ses côtés, jusqu’à ce que la mort l’emporte, brisant la seule présence appréciable qu’avait le Comte à ses côtés. Et à nouveau cette solitude.

    Vlad Tepes décida de partir de ses terres du grand nord, s’enivrant des merveilles que le monde pouvait l’offrir. Et en parlant de merveille, on ne pouvait omettre les femmes. C’était un des péchés adorés du Comte, malgré les années qu’il ne comptait plus, son visage berçait par la jeunesse d’un adolescent, attiré toujours autant ses dames, et nourrissant ainsi l’insatiable vampire de sang-pur. Et pourtant, il en fallut peu pour que ça vie change. Tout d’abord, une première rencontre: une jeune danseuse du nom d’Erzabeth… Il l’avait vu lors d’un spectacle, au célèbre opéra Garnier. Narcisse: une pièce de théâtre où elle avait le premier rôle. Elle était là, si jeune et si fragile, tourbillonnant sur scène, tels une pétale de rose au vent. C’était hypnotique, à un tel point que le Comte sauta de sa chaise, sortit en trombe de sa loge à la fin du spectacle, afin d’aborder la jeune demoiselle à la sortie. Même le son de sa voix le perturbait, et même aujourd’hui, il assure à la belle Cheerleader qu’est notre Erzabeth qu’elle détient la même voix et la grâce de sa mère… Car oui, cette jeune femme, devint sa mère. Et cette amour naissant fut mortelle. Elle n’était qu’une humaine après tout, le fait de porter un enfant d’un vampire au sang si pur était dur… Et ce qui fit que notre Erzabeth fut orpheline de mère. Il ne faut pas croire que c’est une histoire triste loin de là, Vlad savait déjà que la mort lui enlèverait son tout premier amour: soit ainsi ou soit pas les années qui passeraient. C’était dans l’ordre des choses. C’est donc son père, et les dizaines de serviteurs qu’il avait maintenant à son service qui s’occupa de l’enfant, la si belle Erzabeth, aussi belle que son humaine de mère. Mais malgré cette étrange union, son sang était plus pur que jamais, chose qui étonna le Comte. L’enfant grandit rapidement durant ses 5 premières années, dans une petite ville isolé d’Italie. Par la suite, elle déménagea à Paris, puis en grèce, ensuite l’égypte, New-York..Elle connu, en 16 ans, tous les plus beaux paysages de ce monde, ce qui lui donnait une intelligence incroyable mais cette air hautain, qui resta un long moment sur son visage.

    Son père et elle (suivit de leurs nombreux serviteurs) s’installèrent à Eden Nightmare, une petite ville agréable. Elle n’avait jamais vraiment désiré vivre une petite ville tranquille, mais son père lui, voulait du repos… Alors il en aurait. Ces paroles étaient lois, elle ne se pouvait pas le remettre en cause. C’était impossible. A 17 ans, elle fit son entré à Monster High, et sa vie prit une tournure beaucoup plus drôle. Petite princesse choyée chez elle, elle serait une monstrueuse dictatrice ici. C’était une véritable joie de créer les tensions dans l’école, jusqu’au moment où les élèves se séparent en groupe. A la tête des Cheerleader, elle faisait partie de l’élite, et n’était pas prête à laisser sa place à personne, amis ou ennemis.

    Qu’est-ce qui fait de vous un monstre ?

    C’est assez drôle comme question en fait… Erzabeth est un monstre, par le simple fait de son existence. Comment ne pas l’être en étant la fille du Comte Dracula ? Une vampire, au sang infiniment pur, plus exactement. Et comme son père, elle possède ses attributs merveilleux mais à la fois, terriblement emmerdant.

    Une peau d’une blancheur étonnante, complètement irréelle, surement accentué par le manque de soleil, qu’elle ne peut pas prendre totalement. Car oui, le fait reste qu’avec une mère humaine, elle peut quelques rayons, mais il ne faut pas exagérer ! De longues canines, donnant à son sourire quelque chose d’assez terrifiant, il faut l’avouer. Sa beauté exceptionnelle est aussi un dès bon point de sa nature, ainsi que sa jeunesse éternelle, comme son cher paternel. Car il faut dire que oui, elle est comme un joyau, éternelle. Immortelle. Ce qui est assez pratique en fait, car grâce à cela, elle n’a pas vraiment à se soucier des rides. D’autres atouts ? Sa force, et son agilité, qui lui a permis d’être à la tête des cheerleaders avec une facilité éblouissante. Et sa vitesse, qu’on ne peut qualifier que de surhumaine. Par contre, les histoires d’eau bénites, de miroirs et de croix sont fausses, donc si voulez un bon moyen de blessé la demoiselle, essayez plutôt sur son champs de bataille préféré: le lycée. Des sens surdéveloppement, la célèbre transformation en chauve-souris, la cicatrisation instantanée, la séduction innée, et un faible contrôle du vent qui lui servait autrefois à effacer ses traces, étant poursuivis, voilà ce qu'elle peut faire. Sa présence est aussi une chose essentielle, car on ressent tout de suite ses pouvoirs, que l"on peut qualifier d'important.


    *Votre âge IRL ?
    *Comment avez-vous connu le forum ? J’ai participé activement à sa construction.
    *Une remarque ? Non, et vous ?
    *Le code que vous avez trouvé dans le règlement ? Auto-validé par la puissance du rang d’administratrice/fondatrice… Et parce que sinon, je mord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Erzabeth Narcisse Tepes, poison de l'âme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster High :: L'ADMINISTRATION :: Who are you ? :: _Présentations terminées :: God, I'm awesome.-
Sauter vers: